Quoi de neuf en Macronie?

Juillet vient de prendre un coup de vieux, mais il reste encore les jeudis, vendredis et samedis du mois d’août de 14h30 à 18h30 pour venir rendre visite à la Galerie de « l’œil Oblique », au 17 rue des Halles à Celles sur Belle (face à l’abbaye)…
Et puis tous les samedis à 17 heures pour  une lecture de certains de mes textes. 
A très bientôt!

Et à propos, quoi de neuf en Macronie ?

Il parait que les aides au logement entraînent une augmentation des loyers… qu’à cela ne tienne, on les supprime ou on les diminue puisqu’elles sont une des causes de l’augmentation…
Dans l’absolu, cette logique ne souffre aucune contestation possible. On élimine une cause de l’augmentation des loyers ! Bravo ! On empêche donc les proprios de continuer à s’en mettre plein les poches en faisant celles de leurs locataires… Avouez qu’il a une vraie bonne idée, Monsieur Mézard Ministre du Logement… Et c’est une logique imparable : « pour empêcher les riches de s’enrichir une seule solution faire payer les pauvres ! »

En même temps ou presque on va maintenir l’ISF sur l’immobilier pour deux raisons : d’abord les loyers ont augmenté grâce aux allocations logement, mais on maintient surtout parce que ça ne sert à rien l’immobilier, juste à s’enrichir un peu, alors que les placements à la corbeille et les spéculations de tout poil, c’est ça qui va relancer l’économie et dégager du vrai profit. On va donc accompagner le mouvement en supprimant l’impôt scandaleux sur la vraie fortune  celle des dividendes ! Ainsi donc les riches vont pouvoir continuer à s’enrichir puisqu’ils vont, grâce à leurs placements, doper l’économie !

N’oublions surtout pas que derrière le profit se cachent les profiteurs et qui sont les profiteurs ?  Les profiteurs sont indiscutablement les pauvres qui se voient octroyer des allocations pour leur logement, pour leur nourriture, pour leurs enfants… Il est donc parfaitement logique qu’ils passent à la caisse !
Les pauvres n’ont pas les moyens d’investir sérieusement dans l’économie. Ils ne sont même pas de bons consommateurs, ceux qui dépensent sans compter ! Ils sont économiquement inactifs et donc totalement improductifs! Comme les retraités du reste ! Que dire alors des pauvres retraités ! Rien ! Sinon qu’ils touchent l’allocation vieillesse en plus de l’allocation logement ! La honte ! Allez ! Allez ! Passez-moi tout ce monde à la caisse ! Ils en profitent : ils doivent payer !

C’est ça la justice sociale !

Et l’exemple vient d’en haut, la Ministre du Travail, qui s’évertue à libérer  le code du travail, ne vient-elle pas de tracer la voie… En tant que  DRH, elle concocte un plan que l’on dit social en perdant le sens de mots, un  plan que l’on ferait mieux d’appeler plan de licenciement. Elle touche simultanément, sans doute pour bons et loyaux services, plus d‘un million d’euros de « stocks options ». Et vous voudriez que le code du travail interdise désormais ce genre de pratique ! Ne mélangeons pas tout ! On n’est pas ici dans la loi de moralisation de la vie publique… C’est parfaitement logique et qui plus est légal ! On est ici dans la société civile et donc dans le privé ! Vous semblez oublier que les personnels licenciés ont touché eux aussi une prime de licenciement grâce au plan social !

Quant à la transparence de la vie publique, elle a aussi ses limites… C’est pourquoi le Ministère des Finances se réserve le privilège total du déclenchement des poursuites pour fraude fiscale… la négociation, qui fera éventuellement suite, déterminera le montant du redressement ou le passage de l’éponge magique…dans l’ombre épaisse d’un cabinet…, c’est sans aucun doute beaucoup plus efficace…
Pour ce qui est des fraudeurs aux allocations logement, les pauvres ! la transparence est plus que nécessaire  pour faire peur aux autres fraudeurs potentiels. Alors… on les rabote tous !

C’est ça le principe d’égalité devant la loi !
Et si dans le paquet, il y en a quelques uns qui ne trichent pas, c’est pas grave du tout, cela sera considéré comme une avance sur fraude à venir…
Car n’oublions jamais que dans chaque allocataire il y a un fraudeur qui sommeille alors que derrière chaque actionnaire il y a un investisseur potentiel…

Cette ponction sur l’allocation logement  remet au goût du jour une chanson du début du siècle dernier signée par Marcel Bertal  et Louis Maubon, interprétée par Marc Ogeret :

« Et les chameaux d’propriétaires
Fabricants d’quittances de loyers
Qui nous fichent comme des locataires
Quand on n’a plus d’quoi les payer,
Eux autres on en f’ra des eunuques
On leur coup’ra leurs prétentions
Et si jamais leurs femmes nous reluquent
Ce s’ra nous qui les embrasserons !

Ah !Ah !
Faudra voir à voir
Quand viendra l’Matin du Grand Soir ! »

J’ai eu beau chercher dans mon agenda, je n’ai pas trouvé la date du MGS, le Matin du Grand Soir… Mais je reste optimiste, l’année prochaine peut-être ?

Le Quaireux le 31 juillet 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *