Qui trinque ?

Lors du débat de l’entre deux tours le mensonge et l’imposture étaient au rendez-vous des présidentiables, de quoi malgré tout montrer encore un peu mieux le visage des deux candidats : un visage suintant la haine pour madame le Pen, un visage ruisselant de libéralisme pour monsieur Macron…
Je suis ressorti totalement frustré de ce débat, il y avait largement matière à rédiger une humeur du jeudi…dont je vous souhaite une bonne lecture.

Dans sa campagne électorale, Marine Le Pen ne cesse de clamer haut et fort que le peuple a toujours raison. Voilà très clairement exprimé ce qui définit le populisme et qui indique clairement aussi ce que peut être la démagogie.

Quand il s’agit d’aller à la pêche aux voix, les flatteries des démagogues sont légion et l’amnésie des déclarations et des prises de positions du passé est très souvent de mise…Un peu de mémoire pourrait peut être  contribuer à montrer le Front National sous son vrai jour.

Qu’en est-il lorsque ce parti dirige les municipalités* ?

A Hayange en Moselle, le Secours populaire doit évacuer le local municipal qu’il occupait, on lui reproche d’avoir une idéologie communiste et pro migrants… qui trinque ?

Au Pontet et à Villers-Cotterêts, la municipalité décide la fin de la gratuité des cantines pour les familles les plus pauvres… qui trinque ?

À Fréjus et Mantes-la-Ville, les maires ferment un centre social ; à Beaucaire (Gard) la « Maison du vivre ensemble » voit sa subvention municipale supprimée ce qui entraîne sa fermeture. Elle assurait le soutien scolaire à une centaine d’enfants…  qui trinque ?

A Beaucaire toujours, le maire signale  à la CAF, au procureur de la République et à la protection de l’enfance les parents « malhonnêtes » qui ne peuvent pas payer les repas des cantines…. Qui trinque ?

À Béziers, le maire Ménard, soutenu par le FN, supprime l’étude surveillée du matin aux enfants de chômeurs… qui trinque ?

Marine Le Pen prétend aussi défendre les travailleurs. Mais qu’en est-il du vote des représentants de son parti dans les assemblées où ils siègent ?

En octobre 2016, Alstom annonce la fermeture de son site de Belfort, Caterpillar supprime 2 500 emplois à Charleroi en Belgique, une résolution est proposée au Parlement européen « sur la nécessité d’une politique européenne de ré-industrialisation », Madame Le Pen, vote contre cette résolution… qui trinque ?

Dans le mois de janvier 2017, les eurodéputés du FN votent contre une proposition de socle européen des droits sociaux, pour lutter contre le dumping social. Mme le Pen voit dans cette proposition un obstacle à la souveraineté nationale… qui trinque ?

En janvier 2017 toujours, elle affirme qu’il n’y aura pas d’augmentation du SMIC si elle est élue : : « Cela entraîne une charge supplémentaire pour les entreprises, qui sont déjà dans une très grande fragilité dans notre pays » (déclaration faite en janvier 2017)… qui trinque ?

Le proverbe ne dit-il pas qu’ « il vaut mieux prévenir que guérir » ?

*les exemples cités son extraits du site de Médiapart.

Le Quaireux, jeudi 4 mai 2017

Une réflexion au sujet de « Qui trinque ? »

  1. Si tu t’y mets le jeudi aussi !
    Merci des infos, j’avais pas tout…
    En librairie
    « Nouvelles du Front « sous titre Henin-Beaumont – La vie sous le Front national- Une élue d’opposition raconte » de Marine TONDELIER ed. : Les leins qui lèbèrent

    Je pouvais pas mettre la photo du bouquin dans ton système mel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *