Reviens Prévert, reviens!

Reviens Prévert ! Reviens, reviens nous écrire Barbara :

« Oh Barbara
Quelle connerie la guerre
Qu’es-tu devenue maintenant
Sous cette pluie de fer
De feu d’acier de sang
Et celui qui te serrait dans ses bras
Amoureusement
Est-il mort disparu ou bien encore vivant
Oh Barbara
Il pleut sans cesse sur Brest
Comme il pleuvait avant
Mais ce n’est plus pareil et tout est abîmé
C’est une pluie de deuil terrible et désolée… »

ALEP, 4500 km et un peu plus de quatre vingts ans de distance, aujourd’hui 30 septembre 2016 : le régime syrien poursuit son avancée, Médecins Sans Frontière dénonce un bain de sang.

Alors…
Partir
et partir à tout prix
partir n’importe où
à n’importe quel prix
parce que derrière la cordée c’est la faim qui tenaille
la guerre,
la faim et ce chacal
cette hyène féroce.

Parmi les sept maisons du hameau où je suis né, trois d’entre elles ont hébergé des enfants juifs…
J’ai été invité, il y a quelques  années au congrès du Parti Pour la Démocratie au Chili. C’est lors de ce voyage dans un bistrot près de Vina del Mar qu’un chilien un peu plus âgé que moi est venu me voir et, me prenant les mains, m’a dit : « Je veux à travers vous remercier la France, parce que sans elle je ne serais pas là. »

Comment ne pas porter toute cette histoire qui coule dans nos veines ? Comment ne pas avoir honte aujourd’hui, honte de voir des villages français s’affirmer « villages sans réfugiés ! »

Il est temps  d’ouvrir les yeux. Les organisations qui portent la peste brune envahissent peu à peu l’Europe. Elles prolifèrent toujours sur le même socle idéologique : la peur de l’autre en particulier de l’immigré, racisme au quotidien qui renforce la crise d’identité, le fonctionnement médiocre des institutions qui débouche sur le rejet des élites et le mépris des « élus tous pourris » et la redistribution des richesses qui se fait au profit exclusif d’une toute petite minorité. Ces trois thématiques sont combinées au rythme des faits d’actualité pour servir la propagande.

 La Hongrie vote pour ou contre l’accueil des réfugiés. L’Autriche est en passe d’élire un président d’extrême droite. «  L’aube dorée » devient le troisième parti en Grèce, elle entre au parlement. La Pologne rejette l’interruption volontaire de grossesse. Le Danemark prélève les biens des migrants, et en Suisse le village de Oberwil-Lieli, devra payer une amende de 260 000 euros pour avoir refusé de se soumettre à l’obligation d’accueillir une dizaine de réfugiés syriens, il est vrai que  la commune compte 300 millionnaires… Il y a moins d’un mois le tout nouveau parti AfD  (Alternative pour l’Allemagne) dépasse le parti de la Chancelière…

Et en France, me direz vous ? En France,  le Front National aura beaucoup de mal à se refaire une vertu, son entreprise de dédiabolisation pourrait tourner court. Il tombe le masque et vient de lancer une charte à destination des élus : « ma commune sans migrants », il organise et soutient  par ailleurs des manifestations anti- migrants comme à Allex dans la Drôme et à Bordeaux. Il soutient  l’idée d’un référendum déclaré illégal par la justice, sur l’accueil des migrants à Saint Denis de Cabanne dans la Loire.
Et le Maire, Front National, d’Hayange expulse le Secours Populaire jusqu’alors hébergé dans les locaux municipaux au prétexte que « « Ce sont des gens qui ont une idéologie communiste. Qu’ils soient adhérents ou pas au parti communiste je m’en fous ».dit –il. Les responsables locaux du Secours populaire sont accusés d’utiliser « l’image » de l’association « pour faire de la politique » et le maire envisage d’attribuer ces locaux à une association dont la présidente d’honneur n’est autre que Mme Jany Le Pen…

Berthold Brecht écrivait dans « la résistible ascension d’Arturo Ui » : «  le ventre est fécond d’où a surgi la bête immonde ».

le Quaireux le 2 octobre 2016

 

Primaires… c’est l’ouverture!

Ça y est c’est l’ouverture ! Ça faisait déjà un bon moment que la meute piaffait d’impatience. Ils étaient tous là : les chiens courants qui ne pouvaient s’empêcher de donner de la voix, les chiens d’arrêt beaucoup plus discrets mais néanmoins très efficaces et les petits roquets toujours utiles à la meute  pour leur côté teigneux et la perfidie de leurs crocs.

Le gibier, cette année encore il y en avait peu et puis… il y avait tellement de chasseurs… Mieux valait sortir de sa propre chasse gardée et aller fréquenter les terres nationales voisines. Cela tombait très bien depuis que les actionnaires de cette chasse voulaient faire croire qu’ils étaient redevenus respectables et honnêtes ayant abandonné leurs pratiques habituelles de braconnage.

Avant le jour de l’ouverture, il était également essentiel d’avoir fait le pied du gros gibier grâce à quelques repérages et sondages discrets. Notez bien qu’un petit entraînement au pigeon d’argile n’était sans doute pas inutile…

Le jour J ça va péter je vous le jure ! Et c’est ainsi que sous les aboiements de la meute en folie les cartouches claquèrent :

La première salve fut pour les écolos, normal pour caresser les chasseurs dans le sens du poil de lapin ; « il faut être arrogant comme l’homme pour penser que c’est nous qui avons changé le climat ». « On a fait une conférence sur le climat. On parle beaucoup de dérèglement climatique, c’est très intéressant, mais ça fait 4,5 milliards d’années que le climat change… » lançait feu le promoteur du Grenelle de l’environnement.

« Je serai le président de l’action, je n’accepte pas les 238 morts », victimes des attentats depuis janvier 2015, et je mènerai « une guerre impitoyable » au terrorisme islamiste, criait en appuyant sur la gâchette le signataire des suppressions de postes dans la police…

« Je n’accepterai pas les comportements moyen-âgeux qui veulent qu’un homme se baigne en maillot de bain, quand les femmes sont enfermées » dans des burkinis. Il vaut bien sûr beaucoup mieux  se baigner au Cap Nègre,  nu et sans bouée pour apprendre à nager en eaux troubles, dans une piscine privée naturellement, laïcité oblige… au Cap Nègre, c’est parfait pour couper court aux accusations de racisme !

Je serai « le président de la communauté nationale car en France, la seule communauté qui vaille est la communauté française », hurlait en se dressant sur ses talonnettes un ancien président soi disant républicain devenu communautariste… Il devient urgent de le ficher S, je crois fort qu’il s’est radicalisé !

« Si l’on veut devenir français, on parle français, on vit comme un Français. Nous ne nous contenterons plus d’une intégration qui ne marche plus, nous exigeons l’assimilation. Dès que vous devenez français, vos ancêtres sont gaulois… J’aime la France, j’apprends l’histoire de France, je vis comme un Français… », en clair je m’affirme gaulois et  charge illico mon flingue pour la chasse aux voix !

Ne peuvent voter que les gaulois qui sont nés dans la plaine, « cheveux blonds et tête de bois », même s’ils ont pris la pile à Alésia…

Mais avant l’isoloir, ils auront pris un engagement suprême, une main sur le cœur et l’autre sur la tête de Vercingétorix :

« Nous respecterons les sangliers gaulois, parce qu’ils appartiennent à notre histoire ! Nous nous engageons aussi à ne pas abattre les sangliers de race blanche, nous tirerons d’abord ceux qui ont délibérément passé la frontière sans papier et notre tableau de chasse se déclinera  sur l’air d’une  Marseillaise  identitaire ! »

A  deux euros la cartouche, on peut vraiment faire un carton ! Deux euros, la bagatelle… Alors si vous vous laissiez tenter, versez vos deux euros en pièces jaunes dans le chaudron avant d’entrer dans l’isoloir. ça pourra toujours servir à Bernadette !

Le Quaireux, le 26 septembre 2016

Nota bene : Tous les gaulois portent peut-être les moustaches, mais tous les moustachus ne sont pas nécessairement gaulois !

Les mariés étaient en noir…

Monsieur Bayer vient de convoler en justes noces avec Monsieur Monsanto. Quelle belle soirée… et quel mariage : la dote est de 59 milliards d’euros. Juste après la signature  les nouveaux époux tout heureux ont déclaré : « La transaction met ensemble deux activités différentes, mais fortement complémentaires ».
A les entendre, l’amour n’a pas grand-chose à voir avec ce mariage là, on s’en serait douté.

Marions les, marions les, je crois qu’ils se ressemblent…
Marions les, marions les, ce sera très juteux…
Chantaient en choeur les actionnaires heureux venus assister à cet événement majeur

Qu’apportent-ils dans la corbeille ? Un chiffre d’affaires : 10,37 milliards d’euros  pour Monsieur Bayer, 13,40 milliards pour Monsieur Monsanto. Soit un total de 23,77 milliards d’euros… Ce qui donne naissance au plus grand groupe mondial de l’agrochimie.

Monsieur Monsanto apporte le glyphosate, mieux connu sous le nom de roundup, Monsieur Bayer ses pesticides tueurs d’abeilles Gaucho ou Proteus, Monsieur Monsato offre ses semences génétiquement modifiées, les engrais pour les faire pousser, les pesticides qui vont avec et la haine des semences paysannes qui lui échappent.  Monsieur Bayer apporte quant à lui les médicaments pour soigner le cancer provoqué par Monsieur Monsanto, merveilleux non ! Et les deux époux s’accordent pour développer la marchandisation du vivant !

Les témoins ont été choisis parmi les anciens de la famille, Monsieur Monsanto a sollicité « l’agent orange » défoliant spécial ancien de la guerre du Vietnam et Monsieur Bayer a demandé l’assistance d’IG Farben et de  « zyklon B » en leur demandant de cacher leur  identité devenue douteuse après la fermeture des camps. Ces deux ancêtres ont répondu présent soucieux de montrer ainsi la continuité heureuse de leurs entreprises.

Mais au pays des requins, les gros mangent toujours les petits, ils ne sont plus que quelques uns dans la lagune mondiale de l’agrochimie. Chemchina vient d’avaler Syngeta qui ne pesait que 11,98 milliards d’euros, Dupont fait dans le menu fretin en dégustant Dow et pèse désormais 14,45 milliards d’euros et BASF qui ne pèse que 5,82 milliards commence à s’inquiéter sur son sort…

Il est vrai que plus il y a de concentration, plus il y a de pouvoir, ou plus exactement plus on peut imposer ses produits aux petits gouvernements locaux de la planète.

A la sortie de la mairie les nouveaux époux passèrent sous une grande banderole tenue par les demoiselles d’honneur affriolantes. Il était écrit en lettres majuscules :

« Intégrité »« Dialogue »« Transparence »« Partage »« Utilité » et « Respect ». En clair la charte éthique des futurs époux !

Le plus inquiétant dans cette affaire, reste bien la descendance potentielle du nouveau couple. Il y a de grands risques de malformations congénitales car leur exposition quotidienne aux perturbateurs endocriniens est un facteur avéré de dégénérescence génétique.
Il serait donc fortement souhaitable que  cette imprégnation permanente rende totalement stériles les tentatives de  reproduction des nouveaux mariés, même si pour conjurer ce risque de stérilité, les mariés  furent inondés  de grains de riz transgénique sur les marches de la mairie.

Donner naissance à un véritable monstre, voilà qui mettrait en péril la planète entière. C’est pour tenter d’éviter cela que, du 14 au 16 octobre prochain, un tribunal international se réunira à la Haye pour juger Monsanto pour violations des droits humains, crimes contre l‘humanité et écocide. Merci à Marie Monique Robin, Corine Lepage et à tous ceux qui disent avec Nnimmo Bassey – Architecte, militant pour l’environnement, auteur et poète nigérian : « Nous ne pouvons pas rester les bras croisés, debout et en retrait à regarder une poignée d’entreprises corrompre et détruire notre agriculture, empoisonner nos écosystèmes et commettre un écocide ».

Le Quaireux le 18 septembre 2016

 

Plus d’informations sur le site : monsanto-tribunal.org

Site personnel et galerie L'Œil oblique