Les affaires sont les affaires…

Lafarge fournit son ciment pour le « mur latinos »… et alors ? … Les affaires, les affaires, toujours les affaires…
Le glyphosate  n’est plus cancérigène… et alors ? Les affaires, les affaires, toujours les affaires…
Renault bidonne les contrôles anti pollution… il prend la roue de Volkswagen et alors ? Les affaires, les affaires, toujours les affaires…Au Luxembourg, les lanceurs d’alertes  sont condamnés pour avoir révélé les pratiques de dumping fiscal au profit des multinationales : « Violation du secret des…  affaires »…  et alors ? Les affaires, les affaires, toujours les affaires…

Notez qu’il n’y a pas que dans les affaires qu’il y a des affaires… alors  ne m’en veuillez point de vous parler encore une fois de nos affaires…
Toute affaire cessante, que faut-il faire pour se tirer d’affaires ?

Dans cette affaire, pour dire qu’il n’y a point d’affaires, il faut refuser de les regarder en face c’est-à-dire refuser l’examen. Si pas d’examen pas d’affaires ! Pas de faute ! Pas de délit ! Circulez  y a rien à voir… sinon les affres du complot…
Oui mais, si pas d’examen,  comment repérer le crabe qui vous ronge ? Un crabe raciste, un crabe  xénophobe, un crabe antisémite, qui laisse traîner ses métastases  dans le sein même du parti…?  Et un crabe qui aime l’argent et les affaires… Et alors ?
Alors les amitiés plus que douteuses se cachent en attendant mieux, depuis très longtemps ils marinent… on  fera payer les journalistes,  les juges et puis  les fonctionnaires, les juifs et puis les francs-maçons…  promis, juré, craché ! La racaille à la trappe ! Et alors ?
Alors moi qui je ne suis ni juge, ni journaliste, ni fonctionnaire…, moi qui adore les frontières, moi qui n’aime pas les étrangers et les affaires étrangères! Moi qui déteste les fainéants, les chômeurs,  les clochards et les parasites,  moi qui n’en peux  plus de la peur aveugle du terroriste… alors moi qui ne connais pas l’histoire et moi qui suis un amnésique… c’est pas mon affaire…

Un autre candidat accepte l’examen, lui au moins,   il s’en fait une gloire, un argument pour la campagne : vous allez voir ce que vous allez voir ! Le candidat balafré va  résister au complot !  Et alors ?
Faire travailler sa femme et ses enfants, c’est une affaire de famille, pas de quoi en faire une affaire. J’en fais mon affaire, dit-il , et ils verront à qui ils ont affaire…
Face à cette détermination  que peut bien peser l’examen pour « détournement de fonds publics, complicité et recel de détournement de fonds publics », « complicité et recel d’abus de biens sociaux » et « manquement aux obligations déclaratives »? et alors ?…
Alors, toute affaire cessante, que faut-il faire pour se tirer d’affaires ?
Autrement dit : « les affaires sont les affaires, comment faire ses affaires s’il faut se tirer d’affaires » ?  Affaire délicate…même si une fois tiré d’affaire c’est une affaire étrangère…

« Faire la manche pour se faire tailler un costume, la belle affaire ! Et tant qu’à faire pour la mesure, mieux vaut ne pas jouer petit bras quand on a le bras long !
Mettez vous bien ça dans la tête : question costard pour être clair et transparent : 1 Fillon à 9000 € de chez Arnys, payé en liquide pour pas fausser les comptes =  7,8 SMIG ! On ne va quand même pas en faire une affaire ! Ce qui fait 3 Sarko à 3000€ et 25 Macron à 350€ de chez Jonas et Cie rue d’Aboukir depuis qu’il est en campagne ! La honte…  parce que de toute façon comme disait Macron avant qu’il soit candidat : « si tu veux t’payer un costume… t’as qu’à travailler ! » Encore une fois il avait tout faux, mieux vaut faire  la manche !

En ce qui me concerne, je suis prêt à payer… de ma personne… pour qu’on leur taille un short à tous les trois, sans oublier l’pompon pour la marine…

Le Quaireux le 20 mars 2017


Invitation

J’ai le plaisir de vous convier au spectacle-lecture :
« Poèmes sous l’archet »
que je présenterai accompagné de Sabine Louys au violoncelle
à l’invitation du Théâtre Roger Blin

le vendredi 24 mars à 20h30
à la salle culturelle place de la Coutûme à Coulon 79510
Lors de cette soirée j’aurai le plaisir de lire des extraits de certains de mes textes, en particulier  :
– Juste pour un chant de rossignol

– Pourquoi regarder sans cesse sous les moustaches du chat?
– Pour en finir avec la langue de bois
– Jusques à quand la terre saignera-t-elle?

Je serai très heureux de vous accueillir à cette soirée.

Eric Gautier

 

Une réflexion au sujet de « Les affaires sont les affaires… »

  1. Un bonheur au réveil de se laisser porter par le chant de ton billet d’humeur. voilà une affaire qui fait mon affaire…
    JC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *